Trader : focus sur un métier essentiel sur les places de marché

Posté par Fed Finance dans Conseils recherche d'emploi
Le 07/05/2015
Trader : focus sur un métier essentiel sur les places de marché
Le trader joue un rôle central au cœur des places financières : il crée de la valeur et maximise les profits de l’e ...

Le trader joue un rôle central au cœur des places financières : il crée de la valeur et maximise les profits de l’entité qui l’emploie. Quelles sont les missions dévolues au trader au quotidien ? Quelles sont les compétences attendues pour ce type de poste et de quelles formations sont généralement issus les traders ? Faites le point, avec Fed Finance.

Métier de trader : les missions principales

Le rôle du trader consiste à animer un marché en effectuant des ventes et des achats de produits financiers. Une seule finalité pour le trader : réussir à dégager les plus grandes marges possible et à générer des bénéfices pour ses clients. Plus il effectue d’opérations dans la journée, plus il crée d’opportunités de générer des profits. En pratique, cela se traduit par des conversations et négociations téléphoniques à un rythme effréné tout au long de la journée. Le trader officie généralement au sein d’une salle de marchés pour le compte de banques, d’assurances, d’entreprises cotées ou encore des fonds de pensions, mais peut aussi travailler de manière indépendante. Il est par ailleurs souvent spécialisé dans le traitement d’un type de produits financiers (obligations, actions, Forex (Foreign Exchange Market), etc.). Le métier de trader englobe plusieurs aspects.

  • La veille

Afin de réaliser les meilleures transactions possibles, les traders doivent rester extrêmement attentifs aux évolutions du marché. Ils doivent opérer une veille constante et surveiller l’évolution des cours, des taux de change, des lois mais aussi l’activité des autres acteurs du marché. Cela passe notamment par la lecture de presse spécialisée, des échanges réguliers avec un réseau de connaissances et le suivi des dépêches d’agence pour identifier les évènements susceptibles d’influencer le prix de vente et d’achat des produits financiers gérés. Au quotidien, le trader reçoit des données de manière continue.

  • Acheter et vendre au meilleur prix

Le trader doit être en mesure d’identifier les produits susceptibles de prendre de la valeur mais aussi savoir si ces derniers ont atteint le maximum de leur potentiel. Cela implique d’analyser les tendances et de définir des stratégies efficaces. Si la prise de risques fait partie intégrante de son métier, un trader doit cependant respecter les limites et objectifs fixés par son commanditaire.

  • Conseiller ses clients

Parvenir à vendre des produits financiers à des clients nécessite des compétences de négociateur, mais cela n’est pas tout. Le trader doit démontrer son expertise et sa connaissance des marchés et arriver à bâtir une relation de confiance avec ses clients.

Les compétences requises pour exercer le métier de trader

La maîtrise des mathématiques s’avère indispensable pour exercer le métier de trader, dans la mesure où ce type de poste implique la manipulation et l’analyse constante de données chiffrées. Cette maîtrise va de pair avec une excellente connaissance des mécanismes de l’économie mais aussi des qualités de gestionnaires. Le métier de trader nécessite également une grande vivacité d’esprit et un sens aigu de l’analyse. Un trader doit en effet saisir les opportunités d’achat et de vente lorsqu’elles se présentent et savoir identifier les opérations potentiellement risquées pour limiter les pertes d’argent et générer des bénéfices. En somme, un trader se doit d’être alerte, audacieux et raisonné quand il le faut. Pour ce qui est des qualités humaines, il est indispensable d’être un bon communicant et de savoir travailler son relationnel pour construire une relation de confiance avec les clients et travailler en collaboration avec les acheteurs. Être un fin négociateur s’avère également nécessaire car il s’agit du cœur du métier d’un trader. On notera enfin que le travail de trader requiert une excellente résistance au stress. En effet, la manipulation d’importantes sommes d’argent, la nécessité de suivre constamment les évolutions du marché et de réagir en conséquence mais aussi l’immersion quotidienne dans un environnement bruyant et toujours en pleine ébullition auront vite fait de mettre à l’épreuve les aspirants au métier de trader. Sans compter le fait que les journées sont souvent longues et rythmées par les ouvertures successives des différentes places de marché à travers le monde.

Bon à savoir :

Quel que soit le pays d’exercice, l’anglais d’affaires demeure la langue la plus fréquemment utilisée lors des échanges. Il est donc impératif de savoir s’exprimer dans la langue de Shakespeare pour être efficace.    

Types de profils recherchés et rémunération

  L’univers du trading s’adresse à des candidats aux connaissances pointues et peut s’avérer très lucratif pour les profils les plus habiles.  

Comment accéder au métier de trader ?

Les postes de trader sont généralement accessibles aux candidats disposant à minima d’un bac+5 et issus d’une formation scientifique dispensée par une « grande école ». Les profils se divisent généralement entre les candidats issus :

  • d’écoles d’ingénieurs comme Polytechnique, École Centrale ou Ponts Paris Tech ;
  • d’écoles de commerce telles HEC, ESSEC ou EDHEC ;
  • de cursus universitaires spécialisés comme le master 203 à l’université Paris Dauphiné ou de formations supérieures en mathématiques et/ou économie ;
  • de cursus universitaires en IEP.

Certains profils, plus rares, parviennent également à accéder à ce type d’emploi en empruntant un parcours plus « atypique », c’est à dire à mille lieux des « grandes écoles » et des cursus universitaires types. Ils effectuent des formations en finance, exercent dans des banques de trading et gravissent les échelons petit à petit.   Quelle que soit la formation effectuée, tout candidat souhaitant devenir trader doit posséder un excellent niveau en mathématiques, économie et gestion.

Bon à savoir :

Lorsque l’on possède un bon niveau d’anglais, il peut être opportun de traverser la Manche et de s’expatrier à Londres. La capitale anglaise possède en effet la plus grande place financière au monde et il est parfois plus facile d’y débuter qu’en France.    

Le niveau de rémunération des traders

Évaluer la rémunération des traders s’avère complexe en raison des nombreuses primes s’ajoutant souvent aux salaires. On estime qu’un débutant touche en moyenne entre 3 300 et 5 000 euros. Le salaire d’un trader expérimenté peut se chiffrer à plusieurs centaines de milliers d’euros avec les primes, voire à des millions pour les meilleurs.

Fed Finance, spécialiste du recrutement dans les métiers de la finance, vous accompagne dans votre recherche d’emploi.


Les commentaires
Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
Poster votre commentaire