Recrutement des financiers en 2013 et tendances 2014

Posté par Fed Finance dans Actualités emploi finance
Le 04/04/2014
Recrutement des financiers en 2013 et tendances 2014
Les entreprises ont eu recours à différents types de contrats pour le recrutement de leurs financiers en 2013, que ce so ...

Les entreprises ont eu recours à différents types de contrats pour le recrutement de leurs financiers en 2013, que ce soit en intérim, en CDD ou en CDI, dans le cadre d’un remplacement, d’un accroissement d’activité ou d’une création de poste. Les premiers indicateurs sont désormais disponibles pour 2014.

Recrutement des financiers : bilan 2013 et premiers indicateurs 2014

De décembre 2012 à décembre 2013, le recours au recrutement de financiers en CDI, qu’il s’agisse d’un remplacement pour un poste déjà existant ou d’une création de poste, a connu une baisse de 5 points. Durant la même période, l’emploi en intérim pour pallier un accroissement d’activité ou un remplacement a progressé de 3 points. Le recrutement en CDD est quant à lui en légère hausse sur l’année précédente, avec une augmentation de 2 points.

Durant toute l’année 2013, le nombre de contrats en CDI a représenté 40 à 45% des contrats de recrutement de financiers ; un chiffre quasiment égal aux nombres de contrats en intérim, qui oscille entre 39 et 46%. Si les créations de postes en CDI sont restées stables pendant les trois premiers semestres en 2013, elles ont connu un léger déclin en fin d’année, passant d’une moyenne de 19% à 15%.

Le recours aux contrats à durée déterminée a été plus aléatoire sur la même période, représentant 12% des contrats de recrutement de financiers en décembre 2012 et 20% en juin 2013.

Recrutement des financiers et loi relative à la sécurisation de l’emploi

La loi sur la sécurisation de l’emploi, adoptée en juin 2013 et favorisant le recrutement en CDI, n’a pas encore eu d’impact visible sur le recrutement des financiers. Cette mesure qui prévoit une taxation plus importante des contrats courts pour favoriser ceux à durée indéterminée n’a pas empêché les entreprises de se tourner vers l’intérim et les CDD en cas d’accroissement d’activité ou de remplacement. Le recrutement en intérim a les faveurs des employeurs, puisque 20% du recrutement des financiers en 2013 a été fait grâce à ce type de contrat.

La baisse des contrats en CDI, à la fin de l’année 2013, s’explique en partie par le fait que de nombreuses entreprises ont épuisé leur budget de recrutement à ce stade de l’année et que, même si le besoin existe, il ne donne pas lieu à une création de poste. Bien que les besoins des entreprises en termes de CDI sont bien réels, ils ne se sont pas manifestés au premier trimestre 2014. Si le pourcentage de recrutement de financiers en CDD est identique par rapport à fin 2013, le nombre de contrats en intérim a progressé de trois points par rapport à cette même période et a gagné 9 points par rapport à la même période l’an dernier.
Les embauches en contrat à durée indéterminée continuent leur lente régression ; les remplacements en CDI perdent deux points par rapport au dernier trimestre 2013 et trois points par rapport au premier trimestre 2013. Les créations de poste en CDI sont également en berne, avec une baisse d’un point par rapport au dernier trimestre 2013 et de 5 points par rapport au premier trimestre 2013. Un début d’année qui ne reflète pas les besoins des entreprises en terme de recrutement des financiers en CDI.


Les commentaires
Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
Poster votre commentaire