Cadres dans la finance : les formations qui boostent

Posté par Fed Finance dans Actualités emploi finance
Le 18/09/2014
Cadres dans la finance : les formations qui boostent
Certains cadres évoluant dans la finance n’hésitent pas à compléter leur cursus grâce à des certifications, comme le CII ...

Certains cadres évoluant dans la finance n’hésitent pas à compléter leur cursus grâce à des certifications, comme le CIIA ou le CFA, pour booster leur profil.
Focus sur ces formations dans la finance qui boostent les perspectives d’emploi et d’évolution de leurs titulaires.

Formations dans la finance : le CIIA et le CFA 

Pour garder un profil attractif et mettre à jour leurs connaissances, les cadres de la finance ont accès à des formations comme le CIIA (Certified International Investment Analyst) ou le CFA (Chartered Financial Analyst), deux références dans le domaine.

Ces programmes sont particulièrement utiles aux éléments qui souhaitent voir leur carrière évoluer, désirent changer d’employeur ou s’orienter vers une reconversion professionnelle et veulent mettre en avant leurs compétences. Ces formations dans le secteur de la finance concernent les métiers de la communication financière, de la direction financière des entreprises cotées, de l’analyse environnementale, sociale et de gouvernance, de l’analyse crédit et de la gestion d’actifs.

Lancé il y a 10 ans par la SFAF (Société Française des Analystes Financiers), le CIIA bénéficie d’une dimension internationale. À ce jour, 440 cadres de la finance sont titulaires de ce diplôme, reconnu dans 34 pays. Cependant, contrairement au CFA créé aux États-Unis, le CIIA n’est pas reconnu en Amérique du Nord, mais il est valable en Chine ; un atout car beaucoup de financiers inscrits à la formation officient sur le continent asiatique.

Comparé au CFA, le CIIA offre plus de flexibilité au moment de passer les examens. En effet, deux sessions sont organisées chaque année pour chacun des trois niveaux qui composent la formation. Les candidats concernés par les rattrapages ne repassent que les matières où ils ont échoué. En revanche pour le CFA, en cas d’échec, il faut attendre un an pour repasser entièrement les niveaux 2 et 3.

Chacun des deux cursus est très sélectif. La réussite du CFA, requiert une note minimale à atteindre. En juin 2013 : le taux de réussite était de 38% pour le niveau 1, 43% pour le niveau 2 et 49% pour le niveau 3. Les résultats du CIIA sont du même ordre : le taux de réussite à cette formation était de 52% en mars 2014.

Un investissement personnel et financier pour les cadres de la finance

Le CIIA et le CFA requièrent un grand investissement en termes de temps et de travail personnel. Au total, la préparation de chaque niveau du CFA nécessite 300 heures et requiert donc des facultés à combiner un rythme d’apprentissage intensif avec une activité professionnelle. Les cours ont lieu le samedi matin ou en semaine, de 18 à 21 heures, pendant un an et demi. En revanche, les cadres de la finance qui souhaitent passer le CFA devront se préparer sans cours physique et en ne s’appuyant que sur des livres et des supports sur Internet. S’il existe des cours de préparation privés, leur coût est relativement élevé.

Concernant le coût des formations, il est lui aussi assez élevé. Pour le CFA, il vous faudra débourser 323€ pour couvrir les frais d’administration à la première inscription et 455€ pour chaque examen. Pour le CIIA, le tarif du parcours s’élève à 14 082€ hors taxes en mode présentiel, et à 4703€ en suivant les cours à distance. Point positif : comme ces formations dans la finance permettent aux établissements de valoriser les compétences de leurs cadres, les DRH sont généralement d’accord pour les financer, entièrement ou en partie.

Le CFA et le CIIA offrent un autre avantage à leurs titulaires. En plus de leur donner accès à de nouvelles compétences, ces deux diplômes offrent aux cadres de la finance un accès à un réseau professionnel aussi large qu’international, aussi bien grâce aux intervenants qu’auprès des autres élèves.

Pour aller plus loin :

Comment les entreprises ont-elles recruté leurs financiers en 2013 ?

Point sur les emplois dans la finance


Les commentaires
Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
Poster votre commentaire