Gérer son stress en entretien d’embauche

24/04/2014

Lors d’un entretien d’embauche, gérer son stress est un enjeu capital, pour le bon déroulement du rendez-vous ainsi que pour l’image que vous renvoyez à votre interlocuteur.
Le trac peut avoir un effet stimulant, apprenez à le maîtriser et à contrôler votre stress en entretien d’embauche.

Les effets du stress lors d’un entretien d’embauche se manifestent de différentes manières selon les personnes. Mains moites, difficultés à s’exprimer ou à organiser ses pensées, trous de mémoire ; autant de désagréments qui peuvent laisser une impression négative au recruteur. En plus d’une bonne préparation, quelques solutions existent pour réduire ces handicaps et aborder votre entretien plus sereinement.

Se relaxer pour mieux gérer son stress en entretien

De nombreuses techniques existent pour combattre le stress en entretien d’embauche. Adoptez tout d’abord une position confortable qui vous permet de détendre les muscles de vos épaules, de vos bras et de vos jambes, tout en calant votre dos contre votre siège. Pensez également à respirer lentement et profondément, avant et pendant le rendez-vous, afin de vous calmer et de réduire votre anxiété.

Se concentrer sur des gestes et des paroles concrètes peut également vous aider à mieux gérer votre stress en entretien. Accordez une attention particulière à la poignée de main et aux sourires échangés, aux questions posées et aux gestes de votre interlocuteur. En effet, se focaliser sur des éléments ancrés dans le présent laisse moins de place à la peur et aux questions qui parasitent votre esprit.

Analyser ce qui provoque votre stress en entretien d’embauche

Ce n’est pas le rendez-vous à proprement parler qui génère le stress en entretien d’embauche, mais plutôt les questions et les barrières qu’on se place soi-même. La peur de ne pas être assez convaincant, assez qualifié, moins bon que les autres candidats ou décevant aux yeux de l’employeur sont autant de freins pour votre confiance et votre spontanéité.

Pour gérer le stress d’un entretien, relativisez et évitez toute pression inutile. Ne vous mettez pas en tête de réussir cette épreuve à tout prix ; essayez simplement de faire de votre mieux. Rappelez vous que d’autres opportunités se présenteront à l’avenir et que votre vie professionnelle ne s’arrête pas à cette offre. Gardez également en tête que chaque entretien, même s’il n’aboutit pas sur une embauche, est une expérience positive qui vous aidera à mieux appréhender les entretiens à venir.

Accepter son stress…à petite dose

Pour éviter d’être trop déstabilisé(e) lors de votre rencontre avec un recruteur, acceptez le fait de ne pas avoir réponse à tout et de ne pas avoir un parcours parfait.
Si votre interlocuteur met en avant l’une de vos faiblesses ou une lacune dans votre formation, mettez en avant vos facultés d’adaptation ainsi que votre volonté d’apprendre et d’être formé(e) si nécessaire.

Si vous paniquez face à une question que vous ne saisissez pas, n’hésitez pas à demander des précisions et prenez le temps de répondre, sans vous précipiter. Un discours clair et raisonné vaut mieux qu’une réponse incomplète ou hors sujet.
Autre solution pour gérer le stress en entretien, souvenez-vous que vous êtes simplement face à une personne qui s’intéresse à votre profil et dont le but n’est pas de vous piéger mais de mieux vous connaître.

Enfin, sachez qu’une petite dose de stress lors d’un entretien d’embauche déclenche souvent une poussée d’adrénaline qui vous donne l’énergie et la motivation pour convaincre votre interlocuteur et faire de votre mieux. S’il est maîtrisé, le stress peut donc être un allié à ne pas négliger.